L'Aïkido de SUMIKIRI

Historique de SUMIKIRI

Pratiquant de Judo en 1949, Jean Daniel Cauhépé découvre l'Aïki-Jutsu en 1951 avec Minoru Mochizuki, puis s'initie à l'Aïki-Budo sous la direction de Tadashi Abe dès 1953.

En 1958. il devient le premier élève d'André Nocquet de retour du Japon, puis son assistant.

En 1962, il perçoit l'aspect "Fudoshin : Sagesse Immobile" et l'authenticité du Budo à travers Aritomo Murashige Shi-Han (9ème dan), délégué en Europe par le Fondateur, pour tenter de faire comprendre aux mentalités axées sur la self-défense, que l'Aïkido est fondamentalement différent des techniques présentées par Minoru Mochizuki, et des orientations sportives qui se greffèrent par la suite sur l'enseignement du Doshu Kisshomaru Ueshiba.

En 1978, il découvre grâce à Koichi Tohei (10ème dan) une systématique de la coordination psychosomatique par la pratique de l'Aïki.

En 1986, il fonde avec Christian Laurenti, A. Kuang et un groupe d'Enseignants, l'Ecole de Sumikiri® dans le but de maintenir l'éthique de la Discipline selon le concept de Non-Violence et de Non-Agir qui permit à Morihei Ueshiba de concevoir l'Aïki de Sumikiri® puis le Shobu Aïki : "Budo créateur de Sagesse, de discernement et de Paix".

 

'Académie des Arts Clasiques du Tao.

l'Ecole de Sumikiri

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site